Steve Earle & Dukes « Terraplane »

Rebel rebel

Steve Earle n’a jamais été très loin du blues ! Il tourne même autour depuis des lustres entre son rock rebelle et l’americana alternative. C’est dans ses gènes d’outlaw ! Le vieux barde texan s’offre donc un voyage aux vastes contours, au volant d’une Terraplane, cette belle voiture des années 30 si bien carrossée par un Robert Johnson (« Terraplane blues ») ! La virée prend des allures d’hommage à quelques passagers de jadis, Lightnin Hopkins, Broonzy, Howlin Wolf, et d’autres encore, mais n’hésite pas à prendre quelques voies de traverses. En 11 pièces de (re)changes, Steve Earle parle de condition humaine, la voix railleuse, le groove dans sa barbe, et vire sur les années 30 et 40, en roulant à tombeau ouvert sur des routes asphaltées de boogie et de blues, guitare et fiddle au vent, ralentissant sur quelque chemin plus folk, prenant au passage Dylan en stop, musardant sur un air de cabaret jazz ou enclenchant la surmultipliée dans un « Go Go Boots Are Back » très stonien ! C’est parfois tendre, souvent joyeux, toujours réussi ! Ce gars-là sait ce qu’est le blues, vrillé en lui depuis toujours, et il le fait bien !

Steve Earle & Dukes « Terraplane »
New West / Warner Sortie le 17 Février 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :