Merci !

Plus de 400 personnes à la 1e Blues Party !

On l'a fait ! Vous étiez près de 400 personnes lors de notre 1e Blues Café Party le samedi 25 mai dans les jardins du Millenium de l'Isle d'Abeau.

Au programme : Rivherside, Boogie Ramblers, Erja Lyytinen, 24 Pesos, Nico Wayne Toussaint et Neal Black…

La soirée vue par la presse  : « Voix éraillées, harmonicas survoltés, guitares vrombissantes… Tous les ingrédients étaient réunis pour passer une excellente soirée blues. Samedi, les Jardins du Millénium ont été le terrain de jeu de grands noms de la scène blues, à l’occasion de la première édition de la “Blues café party”.

935139_10151645191660395_2088882787_n

Cédric Vernet et Francis Rateau, animateurs des shows “Blues café live” au Millénium, sont les organisateurs de ce mini-festival à la belle étoile. Les averses du début n’ont pas coupé court aux concerts, au contraire les groupes ont réchauffé le cœur des spectateurs par leur blues ardent. À l’affiche, quatre groupes français et internationaux se sont succédé sur scène. “The Boogie Ramblers”, groupe français, a amorcé les festivités en distillant son blues inspiré des racines, du Chicago des années 1950, le boogie a fait bouger la foule bien qu’abritée sous le chapiteau.

“Erja Lyytinen Band” a pris ensuite le relais. Chanteuse et guitariste finlandaise, Erja Lyytinen s’est abandonnée à des solos de guitare électrique, façon montagnes russes dont on ne redescend jamais vraiment, des riffs talentueux. Le groupe s’inscrit dans la nouvelle génération du blues, puisant à la source pour mieux faire état d’un blues contemporain.

PDF-Edition-Page-10-sur-42-Bourgoin-Jallieu-et-Nord-Dauphine-du-29-05-2013

Lors des changements de plateaux, l’ambiance était assurée par Rivherside, un artiste dit “one man band”. “24 Pesos” a également investi la scène. Il ne faut pas se fier à leur nom hispanophone, les artistes sont typiquement anglais : une musique moderne aux influences multiples, comme le funk, le rock, la pop, de Jimi Hendrix à Captain Beefheart, en passant par Sly and The Family Stone. Nico Wayne Toussaint, harmoniciste virtuose et véritable bête de scène, a clos la soirée en compagnie de Neal Black, légende du blues.

Le public a vu défiler une palette d’artistes, aux blues rugueux, rock, dansants et enivrants. Cette première nuit du blues a réuni pas moins de 400 spectateurs, un véritable succès, basé sur un programme des plus réjouissant« . Stacy Gosselin – Le Dauphiné Libéré

Une vidéo amateur prise par un spectateur :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :